Dr Laurence Benouaiche, chirurgien esthétique à Paris
Dr Laurence Benouaiche
Chirurgie plastique, reconstructrice
et esthétique à Paris

Hypertrophie et ptôse mammaire

L’hypertrophie mammaire gêne la pratique du sport, la jolie lingerie est introuvable ou hors de prix, et bien souvent ces femmes ont des douleurs au niveau du dos.

Chirurgie des seins

L’opération dure environ 1h30, sous anesthésie générale.

Dans quel cas opérez vous une patiente pour une réduction mammaire ?

Je reçois en consultation des adolescentes, des femmes jeunes ou moins jeunes, très embarrassées voire très complexées par une poitrine trop volumineuse. L’estime de soi est diminuée, les relations intimes parfois perturbées.

Une forte poitrine pèse lourd sur la peau des seins qui s’altère. Plus le temps passe plus on voit apparaitre des vergetures et plus les seins « tombent ».

La chirurgie de  diminution mammaire peut faire l’objet d’une prise en charge par l’assurance maladie sous certaines conditions de volume. Sinon, elle peut être pratiquée comme un acte de chirurgie esthétique.

L’objectif du chirurgien est de retrouver l’harmonie de la silhouette, et celui de la patiente de se réapproprier sa féminité. C’est une intervention très gratifiante, les patientes se disent «  libérées » d’un fardeau lourd à porter.

Avant l’opération

L’examen clinique soigneux de la patiente et de sa poitrine est indispensable. Une mammographie est systématique chez les femmes de plus de 35 ans et peut être demandée selon les antécédents personnels et familiaux. Je définis avec ma patiente le volume désiré et je la conseille sur ce point, car elle vise souvent un tout petit volume. J’explique les cicatrices, et je prescris un soutien gorge utile dans le mois qui suivra l’opération.

Explications en vidéo par le Dr Benouaiche :

Vidéo : réduction mammaire

Déroulement de l’opération

La patiente entre à midi le jour de l’opération pour sortir le lendemain matin dans la plupart des cas. L’opération dure environ 1h30, sous anesthésie générale. Un pansement adapté est posé quelques jours. La douleur, acceptable, est contrôlée par les antalgiques. Je pose des fils résorbables qui partent tous seuls.

Les suites opératoires

Un soutien-gorge de contention remplace le pansement modelant. La patiente devra le porter pendant un mois.

Il faudra compter 1 à 3 semaines d’arrêt de travail en fonction de l’activité de la patiente. La cicatrisation est suivie en consultation régulièrement en alternance avec une infirmière à domicile que je prescris. Le sport n’est pas repris avant un mois à 6 semaines.

Le résultat est visible immédiatement en volume mais il est apprécié à partir de la fin du premier mois, où les seins retrouvent une forme naturelle, après la fonte de l’œdème postopératoire.

 

 


Dr Laurence Benouaiche, chirurgien esthétique (Paris)

Vous avez une question ?

Vous souhaitez obtenir un avis, des renseignements complémentaires sur mes prestations, n'hésitez pas à me contacter...

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.