Dr Laurence Benouaiche, chirurgien esthétique à Paris
Dr Laurence Benouaiche
Chirurgie plastique, reconstructrice
et esthétique à Paris

Quelle est la meilleure cicatrice pour les prothèses mammaires ?

Sur quel argument je choisis la voie d’abord et donc la cicatrice qui restera après l’opération des prothèses mammaires ?

Cicatrices et prothèses mammaires
Il existe plusieurs possibilités :

  • La voie péri aréolaire ou trans aréolaire [1 et 2], c’est à dire au niveau de l’aréole (autour du mamelon).
  • La voie sous-mammaire [4].
  • La voie axillaire [3].

Les patientes ont souvent beaucoup lu et regardé internet lors de la première consultation pour une augmentation mammaire par prothèses.

Souvent, les patientes demandent la voie axillaire qu’elles croient plus discrète. En fait, cette voie est plus particulièrement adaptée aux prothèses que l’on met en place en dessous du muscle pectoral, ce qui donne le résultat le moins naturel. En effet, avec le temps, la glande mammaire tombe, mais la prothèse est retenue par le muscle se retrouve au-dessus du sein naturel : c’est affreux !

De plus, lorsque vous sortez de la piscine en vous appuyant sur vos avant-bras, le muscle écrase les prothèses et ce n’est pas du tout discret ! Allongée, les seins restent droits au lieu de retomber naturellement sur le coté.

Enfin, en cas de complication (saignement), heureusement bien rare, il faudra souvent en urgence passer par l’aréole pour y voir clair et du coup on se retrouve avec deux cicatrices différentes sur les deux seins.

Mais surtout, les autres cicatrices sont quasi invisibles !

Au niveau de l’aréole, je n’ai vu que des cicatrices de plus en plus discrètes, les patientes sont très contentes. Passer autour de l’aréole plutôt qu’au travers permet de poser des prothèses de plus grande taille. En terme de sécurité, on est bien placé pour poser les prothèses et contrôler les saignements. On a le choix de placer la prothèse derrière la glande, le muscle ou les deux.

On a toutes les libertés d’actions et le confort du chirurgien joue pour beaucoup dans la qualité du résultat final !

Je ne propose la voie sous-mammaire que lorsque l’aréole est trop petite par rapport au volume désiré. Cependant je trouve que la voie sous-mammaire donne des cicatrices très discrètes. C’est la voie d’abord préférée au Brésil.

Son inconvénient est une moins belle préparation de la loge de la prothèse, surtout lorsque l’on désire déplacer les sillons, affaire technique.

Pour synthétiser, les cicatrices atour de l’aréole sont discrètes et le résultat de placement des prothèses est idéal.

Video : augmentation mammaire, les différentes possibilités

Le docteur Benouaiche explique dans quel cas une augmentation mammaire par prothèses mammaires ou implants peut être proposée. Elle explique le choix de l’implant, rond ou en forme de poire, les différentes tailles les cicatrices possibles selon la technique, la position de la prothèse derrière ou devant le muscle pectoral.

Dr Laurence Benouaiche, chirurgien esthétique (Paris)

Vous avez une question ?

Vous souhaitez obtenir un avis, des renseignements complémentaires sur mes prestations, n'hésitez pas à me contacter...

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.